ARTEMIDA
Projets Artistiques
La Querelle est une forme inédite de représentation. Au cœur de l’argument : la musique. Les émotions qu’elle génère sont le centre d’un conflit qui perdure depuis des siècles.Ce spectacle est librement inspiré des nombreuses querelles qu’engendra le débat des goûts entre l’Italie et la France depuis le milieu du XVIIe, notamment celle de la célèbre « Querelle des Bouffons ». Ici, une pensée intellectuelle s’oppose à une pensée ingénieuse, une nature mesurée à une nature passionnée, une expression rationnelle à une expression spontanée.
shutterstock_319868867.jpg
Georg Friedrich Haendel
The title of this CD reflects the rehearsal environment at the time of Handel. The idea of this recording was born indeed from a home rehearsal of the Handel’s organ concertos made by two harpsichords.
aremus.jpeg
Copertina dossier.jpg
Ce projet a l’ambition d’offrir le résultat de plusieurs recherches menées simultanément afin de dresser le portrait de Michel Paul Guy de Chabanon, homme de lettres mais aussi violoniste et compositeur. En exploitant la forme de conférence accompagnée de celle du concert l’intéressé, professionnel ou amateur, pourra suivre et appréhender ces cheminements. L’un s’attarde longuement sur son ouvrage Tableaux de quelques circonstances de ma vie – l’autre qui analyse dans ses moindres détails l’écriture et le style de ses œuvres instrumentales dédiées au clavier et au violon tandis que sont rappelées les spécificités du genre de la sonate pour clavier avec accompagnement dans lequel nombre de contemporains de Chabanon se sont aussi illustrés, – enfin, les instrumentistes leur donnent vie en restituant leur interprétation, tout en portant une attention particulière au choix des instruments, du tempérament et des nuances souhaitées par le compositeur.
La Discographie
Italian-Concert-BWV-971-French-Ouverture
livret1a copy.jpg
Pagine da AnnonceN196.jpg
Le Théâtre
La Querelle
Héloïse a récemment retrouvé sa bonne humeur, malgré les préludes ampoulés que sa tante l’oblige à jouer. En effet, Marthe fait régner en sa demeure une pensée unique : seule la musique française a droit de cité. Léandre fréquente assidûment le salon depuis qu’il y a rencontré Héloïse. Serpina a observé ce rapprochement discret. Lorsqu’ils ne jouent pas de la musique française sous la surveillance de Marie, ils se retrouvent pour vivre leur passion secrète à travers la musique italienne. Léandre cherche le moyen de fuir avec Héloïse. Elle hésite, mais grâce au plan astucieux de Serpina et à l’aide de Marie, elle trouvera la force de s’émanciper.